ATELIER DE RENFORCEMENT DE CAPACITE DES ORGANISATIONS MEMBRES D’ILC ET DE LA SOCIETE CIVILE NATIONALE SUR LES DROITS FONCIERS DES FEMMES

Le Programme Intégré pour le Développement du Peuple Pygmée, PIDP/SHIRIKA LA BAMBUTI en collaboration avec les organisations membres de ILC et la SNE-RDC a organisé l’ « Atelier de renforcement des capacités des Organisations membres d’ILC et de la société civile nationale sur les droits fonciers des femmes » qui s’est tenu à Kinshasa le mercredi 21 avril 2021 à la salle des réunions du Centre Culturel BOBOTO.

Il faut noter qu’en RDC, les femmes rurales produisent 80% des récoltes mais elles ne possèdent qu’une partie infime de la terre, la majorité d’entre elles ne jouissant que du droit d’usufruit. Le titre officiel de propriété de la terre est généralement réservé aux hommes chefs de famille. Il s’agit là d’une violation des droits des femmes rurales. Cette pratique amoindrie la chance de la femme rurale d’accéder au crédit et de son adhésion aux coopératives.

L’objectif de cet atelier était de contribuer au renforcement des femmes des capacités des parties prenantes sur les droits fonciers des femmes en République Démocratique du Congo à travers le partage d’expérience et des connaissances œuvrant dans les domaines.

Des échanges ont tourné notamment autour de l’autonomisation de la femme, l’accès à l’information, les accaparement sur des terres à grande échelle, et la réduction de la pauvreté.

« La femme doit participer à cet activité car, on ne peut pas décider de ce qui la concerne sans qu’elle y soit. Ensuite, il faut un travail de plaidoyer qui doit suivre pour ramener cette question au niveau de la loi », a indiqué Marie-Thérèse Okenge, Experte en charge des droits des communautés locales et peuples autochtones à la CONAREF.

En conclusion de cette réunion une séance pratique sur l’utilisation de l’outil (la boite à image), la cartographie des membres da la CBI4 en RDC et Déclaration d’engagement des membres de CBI4 ont été faites.

 

Bitijula A. Christian

Expert en Communication

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
12 + 3 =