SIGNATURE DE L’ACTE CONSTITUTIF DE LA STRATÉGIE NATIONALE D’ENGAGEMENT 2019-2021 EN RDC

Les parties prenantes engagées dans les questions du foncier se sont retrouvés à Kinshasa, RDC dans un atelier de deux jours pour mener des réflexions autour de l’institution de la Stratégie Nationale d’Engagement (SNE) pour la période 2019-2021. Cet atelier de présentation de la SNE a été lancé ce lundi 19 avril.

Il faut noter que la Stratégie National d’Engagement (SNE) est une initiative portée par les organisations congolaises membres de la Coalisation Internationale pour l’accès à la Terre (International Land Coalition, ILC en sigle).  Cette initiative se construit autour de la mobilisation des organisations et autres structures de la Société civile, ainsi que des autres parties prenantes intervenant dans le secteur foncier, afin de dégager des consensus pour améliorer l’état de la reconnaissance et le niveau de sécurisation des droits fonciers des populations vulnérables et des pauvres.

« Cette initiative qui fait appel à toutes nos organisations mérite notre attention. L’autorité coutumière est disposée à faire partie de l’acte constitutif de la SNE et y donner de l’énergie nécessaire », a indiqué Mfumu Difima, Président de l’Association des Chefs Coutumiers.

L’objectif général de cet atelier national est de consacrer l’engagement des acteurs nationaux dans la Plateforme et de valider les actions de la Stratégie Nationale d’Engagement (SNE), afin de permettre aux membres de se l’approprier. Les actions de cette stratégie s’inscrivent dans la complémentarité du programme de la réforme foncière et permet aux acteurs d’intervenir de façon concentrée sur les différents aspects identifiés.  

« Cette action ne sera pas isolée pour les membres de la société civile uniquement. Nous serons obligés de marcher côte à côte dans une même vision sur les questions foncières avec tous ceux en charge de ces questions. Notamment, ceux qui sont dans l’aménagement du territoire, dans la réforme foncière, et les services étatiques. Ensemble nous allons avoir une seule voie au lieu d’y aller en ordre dispersé », a déclaré Annie Mbombo, membre de la SNE

En conclusion de cet atelier, il a été procédé à la signature de l’acte constitutif de la SNE, et à la formulation de ses principes. Dans un contexte dominé par des conflits fonciers récurrents, représentant près de 80% de procès dans les cours et tribunaux, la plateforme SNE entend se mobiliser pour barrer la route aux conflits similaires dans le futur. Pour cela, elle compte beaucoup sur les différentes réformes en cours en RDC, notamment celle de l’aménagement du territoire et celle du foncier. Les portes de l’adhésion à cette plateforme restent ouvertes à tous les acteurs intéressés par les questions foncières en RDC, voulant contribuer à l’amélioration de la gouvernance et adoptant les principes de la plateforme SNE.

 

Bitijula A. Christian

Expert en Communication

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
5 × 12 =