Le Ministre des Affaires Foncières, Mr Aimé SAKOMBI MOLENDO, en cérémonie d’échange des vœux à l’espace Restaurant 19 dans la commune de Gombe.

Son Excellence  Mr Le ministre des Affaires Foncières, Aimé SAKOMBI MOLENDO, a dressé un bilan à mi-parcours qualifié « d’élogieux » de son mandat depuis son avènement à la tête du ministère des Affaires foncières, en marge de la cérémonie d’échange de vœux.

Pour  Mr SAKOMBI MOLENDO, il était temps de faire l’évaluation de ce  qui a été réalisé ensemble afin de rassembler toute l’énergie, projeter l’avenir avec détermination et dresser des nouvelles perspectives.
Il a exprimé sa fierté de constater qu’un élan extraordinaire s’est manifesté pour toute la famille des Affaires foncières afin de dépasser les assignations fixées par le gouvernement, impulser une dynamique nouvelle pour faire du ministère une référence de bonne gestion, un cadre de performance et d’excellence et un champ d’humanisme.

Le numéro 1 des Affaires Foncières a fait également observer que dès sa prise des fonctions le 10 septembre 2019, il avait placé son mandat sous le signe du  » Renouveau » autrement dit la résurrection avec comme obligation pour les cadres et agents, de se remettre en question et de se surpasser pour être en phase avec les nouveaux enjeux.
Mr SAKOMBI MOLENDO  a souligné que cette ambition a nécessité des mesures d’encadrement judicieuses et courageuses capables de ramener à la raison des brebis égarées, punir avec énergie les récalcitrants et gratifier les plus performants.
Cette détermination, a-t-il dit, lui a permis de mettre fin à la notion  » des biens sans maîtres  » qui était à l’origine de tant d’abus dont le détournement du patrimoine immobilier de l’État à Kinshasa comme en provinces, la spoliation des biens de certains compatriotes et des expatriés mais aussi d’initier le mécanisme de contrôle régulier dans toutes les circonscriptions foncières du pays.
Très engagé à redorer l’image de ce secteur, le patron des Affaires Foncières a effectué des descentes sur le terrain pour galvaniser personnellement ses troupes dans la capitale comme dans les provinces (Haut-Katanga, Lualaba, Nord-Kivu et Sud-Kivu).
Un élément capital qui lui a permis d’harmoniser la collaboration et les relations entre les gouvernements provinciaux, l’administration foncière et le ministère.
Tous ces efforts consentis, a fait savoir le Ministre, expliquent les résultats satisfaisants enregistrés au dernier trimestre de 2019.
Et sans pour autant se lancer dans un triomphalisme béat, le ministre SAKOMBI a dit qu’en dehors de ces résultats, il a sur établir un climat de confiance entre les citoyens
et le ministère, soulignant qu’à ce jour, une centaine des personnes physiques et morales, des congolais et des expatriés ont récupéré leurs biens.
Évoquant les inondations qui ont endeuillé la capitale Kinshasa et certaines provinces du pays, le ministre a indiqué que pour lutter contre le banditisme foncier à l’origine du désordre et des constructions anarchiques, il a pris une circulaire interdisant la délivrance des titres sur les sites inconstructibles.
Aussi, poursuit-il, dans le cadre de l’amélioration des conditions de travail et pour redorer l’image des Affaires foncières, Mr SAKOMBI MOLENDO s’est mis à pied d’œuvre pour la réhabilitation du siège du ministère.
Et dans la même perspective, il a introduit la notion de prime spécifique pour les agents et prévoit la réhabilitation et la modernisation de toutes les écoles du cadastre et des titres immobiliers à travers le pays, la bancarisation complète des opérations immobilières, la construction d’un centre de santé  pour permettre au personnel des Affaires foncières et à leurs familles de bénéficier des soins de qualité, la dotation des services du cadastre des matériels de mesurage et de bornage de dernière génération ( drones, stations totales de topographie) pour permettre de dresser une nouvelle cartographie foncière.
Durant son mandat, le ministre des Affaires foncières a fait remarquer que 2019 n’a pas été rose pour la grande famille foncière.
En effet, elle a été frappée par la tragique disparition des hauts cadres des Affaires foncières du Nord-Kivu dans un crash horrible d’avion au mois de novembre.

Cette cérémonie d’échange de vœux a été auréolée par la signature de l’acte d’engagement par les conservateurs des titres immobiliers et les chefs de division de cadastre.

 

Christian BITIJULA
Expert en Communication /CONAREF

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
6 ⁄ 3 =